Pourquoi ce blog?

Ce blog n'engage que son auteur. Pour le moment les commentaires y sont libres et tout à fait acceptés. Merci d'y préserver les bonnes mœurs et la politesse. Les billets ne contiennent que des productions personnelles de l'auteur. Si certaines questions vous taraudent, n’hésitez pas à m'écrire, je pourrais faire de votre question, un sujet de réponse pour un prochain billet. Si vous souhaitez trouver des recommandations de lectures portant sur des livres d'arts martiaux en général, de self-defense, d'entrainement, ou de développement personnel,voyez mon autre blog! :-)

vendredi 16 juin 2017

KUROSE NO JU KUN : les 10 lois du BUDO selon Guy CROZET...

Cet article, issu d'un délire entre copains, n'en est pas moins extrêmement sérieux dans son contenu. Guy CROZET est un ami de Tatami que je dois connaitre depuis près de 20 ans, plus avancé sur la voie (il est 6ème DAN), cela fait de nombreuses années qu'il me donne par intermittence des conseils toujours pertinents mais enrobés de son franc-parler et de sa gouaille lyonnaise pleine d'humour... Avec le temps, certains conseils sont revenus, le genre de conseils qui sont en fait des principes que vous pouvez bosser pendant 6 mois, 1 an, jusqu'à la prochaine rencontre à l'occasion d'un stage... ...A force de lire des KUN, ces maximes moitié énigmatiques, moitié imagées qui sont tantôt des conseils techniques, tant des conseils philosophiques ou éthiques et très souvent les 2 (ceux de ITSOSU, OTSUKA, FUNAKOSHI, MABUNI, MOTOBU, etc...), je me suis dis, "mais en fait c'est ça, c'est avec ses mots, avec son style, mais c'est des KUN..." KUROSE n'est ni plus ni moins que la prononciation à la Japonaise de CROZET. Bref, ce mois-ci : je partage avec vous, ces 10 principes. 

Présentation rapide du bonhomme


Guy CROZET est membre de la NBJS, 6ème DAN FEKAMT de KARATE JUTSU, il a également pratiqué SHOTOKAN (1er DAN), FULL CONTACT (2e DAN), TAI JUTSU (3e DAN), JUJITSU (4e DAN), KOBUDO (4e DAN), c'est un pratiquant complet titulaire d'un brevet d'état depuis 1991 et membre des jurys NBJS depuis 2003. 

Voilà pour le côté technique, mais c'est aussi le côté humain qui importe. Directeur de société depuis 1985, au sein d'une petite entreprise familiale créée par ses parents, il y est entré en 1974 avec, pour seul bagage, un CAP de serrurier. Un apprentissage dur sur le tas, puis l'orientation de son activité vers le luxe, puis le grand luxe... Je cite Guy "Ce travail m'a permis de rencontrer beaucoup de monde : petits besogneux au savoir-faire ancestral en perdition, architectes de renom souvent talentueux et toujours travailleurs acharnés, milliardaires capricieux et mythomanes (témérité à revoir), d'autres simples et accessibles, négociateurs acharnés "pas de religion ici", avides de gains. Ma carrière professionnelle arrive désormais à son terme et, grâce aux enseignements SHIN martiaux et à l'expérience accumulée par la pratique, nombreux écueils ont été évités. Le deuxième aspect de ce poste est la gestion des employés, des employées et des sous-traitants, tout un panel de caractères et de sensibilités différents à faire cohabiter pour avancer d'un même pas dans une même direction."... 

Tout ceci fait de Guy est un excellent juge de la nature humaine, sa liberté de penser et son franc-parler font de lui un bon guide... et un bon pote.




Les KUN de GUY

Comme je ne voudrais pas vous mâcher trop le boulot, je vais vous mettre les principes sous forme de KUN (donc laconiques) et dans l'ordre où Guy me les a donnés... Ensuite je mettrais quelques pistes de recherche mais rien de concret, à vous de chercher, à vous de trouver... Ou vous viendrez sur le tapis avec lui, et si vous bossez, il vous montrera... C'est quelqu'un de généreux, mais qui n'aime pas perdre son temps avec les fainéants et les égo... 

Bref les voilà... 

1 - "Mon nom est personne"...
2 - "Toujours un truc entre sa main et mon nez (ça s'applique aussi aux choses de la vie)"...
3 - "Le petit fantôme est ton meilleur ami"...
4 - "Jamais les outils, toujours les moteurs"...
5 - "La balle de Tennis"...
6 - "Un vrai SEISHAN est la clef d'une attaque réussie"...
7 - "On ne peut pas être con comme ses pieds, le premier appui décide de tout"...
8 - "Les coudes sont la clef d'une défense réussie, ils ne doivent jamais reculer"...
9 - "La sardine et le maquereau"...
10 - "Piochon"..
.


Allez, quelques pistes pour vous aider... 


1 - "Mon nom est personne"...

Si tu te souviens de la scène du mannequin en bois avec Terrence Hill, alors tu peux comprendre d'où vient le danger chez l'autre, comment il fonctionne, ce qui est possible et pas possible à un instant T... 
Derrière cela : il y a aussi la différence entre les styles de KARATE qui attaquent la ligne de médiane de sorte à ne pas faire bouger le mannequin (donc éviter d'apporter de la puissance à l'adversaire) et les styles de KARATE qui attaquent les cotés pour forcer le mannequin à pivoter et ainsi en profiter... Cherche pas, lequel des 2 est le mieux, il faut savoir faire les 2, piochon!



2 - "Toujours un truc entre sa main et mon nez (ça s'applique aussi aux choses de la vie)"...

Règle de base pour éviter d'en prendre une... Evidemment, dit comme cela, ça a l'air trivial, évident... Mouais, alors observe bien les "Maîtres" qui font des cours de "Goshin Jutsu", "Self Defense", "Karaté Défense"... Regarde bien quand les mains changent de place, s'inversent, regarde les blocages, les esquives, les déplacements...9 fois sur 10, il manque une protection... La règle doit se vérifier TOUT LE TEMPS, piochon! Pas juste au début ou au moment du blocage... Il y a quelques années de travail en perspective. 





3 - "Le petit fantôme est ton meilleur ami"...

"Le petit fantôme" est le partenaire parfait : Toujours disponible, jamais fatigué, coopératif, il s'ajuste, il est plus rapide ou plus fort, ou moins en fonction de tes besoins... Ne travaille jamais dans le vide, si tu es tout seul, en KIHON, en KATA, ... travaille au moins avec ton pote Casper. Non seulement tu vas progresser beaucoup plus vite d'un point de vue technique, mais l'exercice de visualisation que cela demande va développer largement tes capacités cérébrales en terne de visualisation, de spatialisation, de proprioception, et crois-moi, tu en as besoin, piochon!... 


4 - "Jamais les outils / toujours les moteurs"...

Les moteurs : La ceinture iliaque, la ceinture scapulaire.
Les outils : Les bras, les jambes... 
Faire bosser les moteurs, et pas les outils, ça évite de fatiguer inutilement les moteurs, ça évite d’abîmer tes outils, piochon... quelques années de travail... Derrière il y a aussi bien sur le travail du HARA pour assurer la cohérence entre les 2 ceintures... Certains parleraient de tout le travail du SEIKA TANDEN.
Evidemment cela ne s'applique pas qu'à la partie boxe / Karaté / Pieds poings... Tu ne me crois pas, alors voilà 2 petits tuyaux pour améliorer ton JU JITSU sur ce principe. 
  • Si tu peux faire MAE OTOSHI, alors tu peux faire toutes les clefs... 
  • Si tu peux faire tes clefs à genoux quand l'autre est debout, alors tu peux passer tes clefs sur n'importe qui...
En ATE WAZA, si tu utilises bien les moteurs, tu pourras alors vérifier cet adage de Guy... "Je lui mets un pain et il voyage... " phrase qui peut être interprétée de manière imagée (je le mets KO) ou plus terre à terre, si j'ai utilisé les moteurs, ma frappe va "physiquement" pas seulement lui faire mal, mais le déplacer!!! Des KUN, je vous dis...

5 - "La balle de Tennis"...

Le Tennis, c'est un sport fun qui complète le BUDO ? Nan, piochon! Le Tennis, c'est le BUDO : Mets-toi au tennis, tu travailleras le cardio, la vista, la distance, les déplacements, le mental, le rythme... Certains parleraient de MAAI (la distance) ou de MATZAKAI (la distance parfaite pour..), de YOSHI (le rythme), de DEAI (le timing), de YOMI (la lecture, la vista), mais si tu n'aimes pas les sports de raquettes, alors garde au moins toujours une balle de tennis entre la ceinture et le KIMONO et écrase-là à chaque geste. C'est la clef de la puissance. 




6 - "Un vrai SEISHAN est la clef d'une attaque réussie"...

SEISHAN, c'est LA position de jambes du combattant, elle permet mobilité dans toutes les directions, sur toutes les techniques, protection du bas ventre...Mais si c'était aussi simple que ça, ça serait pas le 6ème principe :  La vraie clef, c'est le genou de la jambe avant, si tu n'es pas capable de déclencher sans que la pointe de ce genou ne bouge, c'est que ton SEISHAN n'est pas bon. Alors recommence, piochon!!






7 - "On ne peut pas être con comme ses pieds, le premier appui décide de tout"...

En réalité, le premier appui est déterminant, il fixe le MAAI, il fixe le MATSZAKAI, il fixe le positionnement relatif (AI HANMI ou GYAKU HANMI), il fixe donc le déplacement suivant, la rotation ou le transfert de poids... Si cet appui n'est pas bon, le déplacement d'après comme toutes les techniques, comme toutes les projections ne fonctionneront pas... Il est le témoignage de l'intelligence : Une erreur est pratiquement toujours la conséquence d'un mauvais 1er appui... Impossible de se tromper en haut quand les pieds sont biens placés en bas... Alors arrête de faire l'inverse, piochon!


8 - "Les coudes sont la clef d'une défense réussie, ils ne doivent jamais reculer"...

En combat comme à l'entrainement : Un coude ne recule jamais (perte de protection), ne s'écarte jamais (perte de force), ne se lève jamais (perte des 2), quoi piochon? Avancer? Ouais et encore... et (perte de temps), mieux vaut se déplacer en entier...






9 - "La sardine et le maquereau"...

Jeu de mot avec l'expression "TE MAMORU"... ridicule? N’empêche que derrière ce principe d'ensemble (jamais une main immobile quand l'autre travail), il y a tous les principes avancés du travail des bras en KARATE
  • Sei-Te : Le travail alterné classique 
  • Hen-Te : Le fait de faire plusieurs mouvements avec un seul bras. 
  • Niseini-Te / Mefutode / Sekiwan Te : Les deux mains ensemble / simultanées / associées. 
  • Myoto-Te : Les deux mains en succession. 
  • Meoto-De : "Comme mari et femme", le travail d'une main assistant, supportant, complétant, aidant, suppléant le travail de l'autre...
Bref, 20 ans de travail au bas mot... Arrête de râler, piochon, à la NBJS, il y a pleins d'exercices qui vous y prépare pour que ça ne dure que 10 ans quand on vous l'expliquera... mais chut!!


10 - "Piochon" 

Insulte affectueuse de Guy pour te faire comprendre l'essentiel :
  • Ne te prends pas au sérieux et ne cours pas après les DAN,
  • Bosse avec sérieux et tu auras les DAN de toute façon,
  • Rigole avec tes amis, autant que tu transpires sur le TATAMI...
  • Les vidéos, c'est pourri! Arrête de filmer, rien ne vaut le travail sur le tapis...
  • N'oublie jamais de vérifier en combat tes conneries avant de les répéter à autrui... 
  • N'oublie jamais de vérifier en combat tes conneries, je sais je l'ai déjà dit, mais c'est surement que c'est important alors...

Et pour finir...


Voilà, 
Je pense avoir pas mal maîtrisé les 4 premiers.
J'ai encore un peu de travail sur les 5 à 7 mais c'est en bonne voie.
Les 8 et 9, je suis en plein de dedans.
Le 10... sûrement le travail d'une vie et avec une tête de bois comme moi en plus...

Bref, Merci Guy!
Un Piochon respectueux!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire