Pourquoi ce blog?

Ce blog n'engage que son auteur. Pour le moment les commentaires y sont libres et tout à fait acceptés. Merci d'y préserver les bonnes mœurs et la politesse. Les billets ne contiennent que des productions personnelles de l'auteur. Si certaines questions vous taraudent, n’hésitez pas à m'écrire, je pourrais faire de votre question, un sujet de réponse pour un prochain billet. Si vous souhaitez trouver des recommandations de lectures portant sur des livres d'arts martiaux en général, de self-defense, d'entrainement, ou de développement personnel,voyez mon autre blog! :-)

dimanche 1 novembre 2015

Arrêtez de vous spécialiser!!!

Certains pensent que tout va bien, d'autres pensent que tout est parti en live après la chute de l'Empire Romain, d'autres pensent que c'est depuis la seconde guerre mondiale... d'autres pensent que l'humain est mauvais en soi... Personnellement, je pense que c'est au néolithique que tout a commencé à déconner... oui, je sais, l'erreur daterait d'il y a 9.000 ans, ça ferait quand même pas mal de temps qu’on fait des conneries du coup… …mais plus important encore qu'est-ce qu'on peut en tirer pour aujourd'hui!!!


1 - Un constat : plus on est spécialisé et plus on est con... 


Qu’est-ce qui empêche un individu de vous vendre un sandwich en centre-ville à 290€ ? Simple : Le fait que vous "savez" !! En fait, pour fixer un prix, vous savez que si vous achetiez les matières premières, que vous preniez le temps de le faire vous-même, etc... En comptant le temps que vous allez y passer, le temps que vous allez perdre à ne pas faire autre chose, votre compétence de cuisinier (ne riez pas, je connais certaines personnes qui ne savent pas se préparer un bon sandwich...), etc... Vous allez être prêt à payer votre sandwich 2 € ou 5 € ou 12 €, en fonction de l'endroit, du lieu, de votre capacité à ... etc... Parce qu'au-delà d'un certain prix, vous évaluez rapidement que ce n'est pas rentable/acceptable et que vous auriez aussi vite faite d'acheter vous-même les ingrédients et de passer quelques minutes à cela!!!

Ce qu'il faut retenir : quand on sait, on se fait moins avoir...et le fait de savoir faire un sandwich vous permet :
  • De savoir-faire un sandwich (c’est simple, mais c’est déjà cela…)
  • De savoir acheter un sandwich sans avoir le faire soi-même… (c’est idiot, mais si vous ne savez pas faire, vous ne pouvez pas bien acheter à autrui…)
  • De conseiller quelqu'un qui aimerait savoir si il s'agit d'un prix « honnête » ou pas... (Ce quelqu'un pouvant être vous-même ce qui ne gâche rien)
Oui, je sais sur un sandwich, l'exemple est facile parce que vous avez tous déjà fait un sandwich ou vous avez une idée de comment faire... mais pour tout un tas d'autres biens ou services... savez-vous si le prix est honnête... ? Une arnaque collective (tout le monde est persuadé que le prix est honnête, tout le monde paie autour du même prix) ne rend pas le prix "honnête"... Juste la désinformation est plus grande. 

Attendez, on va rigoler un peu… 
  • Vous trouvez que la viande c'est cher...? A combien estimeriez-vous le fait d'élever un animal, de le tuer, de conserver la viande dans des règles d'hygiène acceptables, de la découper, débiter, et emballer sous barquette... Non parce que la viande ne pousse pas sur des arbres à barquette ?
  • J'ai vu un électricien demander 50 euros pour changer 3 interrupteurs... Cher, pas cher? Tout dépend de si on est capable de le faire, du degré d'urgence? De ses compétences? Mais quand on ne sait pas faire... la seule solution est de payer...
  • J'ai vu une prestation informatique chez une grande enseigne "agitateur depuis 1954"... qui prenait 70 euros pour installer un antivirus... et mettre le PC au goût du jour... Et si vous l'aviez fait vous-même? sûrement moins cher... Et si vous aviez su le faire vous-même, vous l'auriez peut-être fait faire par un ami... mais pour moins cher…
  • J'ai vu un conférencier prendre 200 euros pro capita pour donner un enseignement... ...pompé sur le livre d'un confrère (certains morceaux appris par cœur...) Et si vous l'aviez lu vous-même? 12 euros... et si vous étiez allés voir sur Youtube la conférence gratuite de l'auteur d'origine... rien du tout...

Plus on est spécialisé dans un domaine... plus on est con parce qu'on ne sait PLUS FAIRE TOUT LE RESTE... Et attention, on est PLUSIEURS FOIS PLUS CON!!!
  • On est plus con parce qu'on ne sait pas faire les choses soi-même... ON EST CON
  • On est plus con parce qu'on perd la capacité d'évaluer le résultat… donc on est PLUS CON que ce que l’on CROIT.
  • On est plus con parce qu'on perd la capacité d'évaluer le prix juste qu'on devrait payer...donc on est PLUS CON car les autres SAVENT que vous êtes CONS (et certains types en tireront partie)
  • On est plus con parce qu'on devient dépendant... c'est à dire qu'on est CON de manière DURABLE...


2 - Pour le néolithique... Pourquoi à cette période???


Il s'agit en partie d'une boutade... en partie d'une réalité. A l'apparition du néolithique, nous n'avons plus des hominidés qui savent "tous tout faire" avec quelques personnes un peu plus expertes ou un peu meilleures dans telles ou telles compétences... mais très vite, nous avons des individus qui défendent et tuent (les guerriers), des chamans (qui soignent et guident), des éleveurs (qui approvisionnent en ressources), etc... Des catégories qui commencent à oublier ce que les autres catégories savent faire... Avec le temps et les quelques 10 000 années qui ont suivi, les choses ont largement empiré... et encore plus ces dernières décennies... Plus les catégories sont nombreuses, plus la personne est spécialisée dans son domaine et plus elle ignore le reste… plus les autres sont dépendants à son expertise mais elle est elle-même dépendante à toutes les autres expertises…

  • Avec le service militaire par exemple tous les jeunes hommes avaient des notions de combat... il y avait les bons et les autres mais tout le monde savait tenir un fusil, tirer, défendre plus ou moins sa maison.
  • Avec l'isolement des villages, tout le monde savait allumer des feux, faire quelques soins d'urgence, rendre de l'eau potable ou s'approvisionner dans les biens de consommation courante ou avaient quelques réserves…
  • Si vous regardez les agriculteurs, les gens qui vivent en campagne, ... ils réparent souvent seuls leur tracteur, savent se démerder avec leur chaudière, cultivent un jardin potager, et savent se soigner pour des blessures de bénignes à moyennement sérieuses, etc...

L'absolue dépendance aux réseaux (électricité, eau potable, énergie, transport, ....), aux compétences indispensables (médecine, alimentation, communication)... nous rend CON, DEPENDANT AUX AUTRES donc encore PLUS CON, et DÉPENDANT DANS LE TEMPS donc TOUJOURS PLUS CON...

Un exemple sinistre qui fait les choux-gras des extrêmes : L’extrême dépendance venant de l'une des compétences premières : l'absence de capacité à communiquer. L'immigration massive non-aménagée... donc sans réelle obligation d'apprendre la langue, permet à une mafia de profiteurs de vendre des "services" à des prix exorbitants qu'il ne viendrait même pas à l'idée d'acheter lorsqu'on parle la langue du pays... Un exemple : ces sites WEB qui fleurissent avec des serveurs vocaux payants aux téléopérateurs parlant à peine le français pour interagir avec des résidents ne parlant pas le français mais voulant savoir où est leur colis... ce qu'il pourrait savoir gratuitement sur le site WEB du transporteur en français ou en anglais mais qu'on va leur vendre 2.30€/min... Ecœurant! 

Mais n'êtes-vous pas ce pigeon quand vous allez chez le médecin (8 à 12 ans d'étude)? Ou l'ostéopathe (3 à 6 ans selon les formations...) ou le kinésiologue (3 jours à 12 WE...)? Qu'est-ce qu'il vous vend vraiment? Son expérience? Ses connaissances? Sa capacité à vous arnaquez? Et les TAXI ? Et Uber? Arnaques? Pas arnaques? Et le plombier? Et le peintre? Et le restaurateur en bas de chez vous ? Il vend des surgelés ? Du fait-maison ? 

« Un être humain devrait savoir changer une couche-culotte, planifier une invasion, égorger un cochon, manœuvrer un navire, concevoir un bâtiment, écrire un sonnet, faire un bilan comptable, monter un mur, réduire une fracture, soutenir un mourant, prendre des ordres, donner des ordres, coopérer, agir seul, résoudre des équations, analyser un nouveau problème, répandre de l'engrais, programmer un ordinateur, cuisiner un bon repas, se battre efficacement, et mourir bravement. La spécialisation, c'est bon pour les insectes. » Robert HEINLEIN


3 - Alors, quoi faire???


1 – Déjà arrêter de faire faire « a priori »… 

En fait quand vous avez un truc à faire… demandez-vous toujours si vous ne pourriez pas le faire vous-même puis regardez ce que ça coûte … Des petits travaux à faire ? Le faire faire 40 euros… acheter le nécessaire 50 euros + 5 heures de boulot… Oui mais la prochaine fois ? Les gens ont tellement l’habitude de demander à autrui par « simplicité » qu’ils oublient à chaque fois qu’ils deviennent plus cons… Si tu demandes à ton collègue un truc et que ce dernier te donne la réponse en cherchant dans GOOGLE…alors 2 choses se sont produites : tu es devenu plus con… ton collègue est devenu plus intelligent… tu es plus dépendant à lui que lui à toi. 


2 – Rétablissez un minimum de connaissances sur les compétences « essentielles » : Santé, alimentation, communication,… 


  • Il ne s’agit pas de devenir médecin mais de pouvoir régler tous les petits tracas de la vie quotidienne… et lorsque vous parlez à votre médecin de votre lumbago de voir si il est vraiment en train de vous apporter ses compétences ou si il vous donne des vieilles réminiscences de ce dont il se souvient mais comme la semaine dernière, il a soigné 56% de rhum et 40% de gastro, et 4% de « vague à l’âme… »… D’un coup, les médecins vont vous parler autrement, vous allez échanger, vous pourrez vous faire votre avis et décider… plus que d’être décidé… 
  • Il ne s’agit pas de devenir électricien ou maçon mais de savoir quand faire vous-même en 5 min et 10 euros, quand payez un électricien pour qu’il fasse le job sans vous entuber… et quand faire vous-même parce que vous pourriez prendre goût au bricolage… et au fait de réaliser des choses « soi-même »…
  • Il ne s’agit pas de devenir un expert en sécurité informatique… mais compte tenu de l’importance de la communication à distance dans nos sociétés modernes… et de l’ultra dépendance aux technologies, peut-être qu’un minimum de connaissances informatiques vous permettraient de ne pas pleurer quand vous n’avez plus d’internet pendant 5 jours en espérant/priant que votre FAI rétablisse votre connexion ?

Bien sûr, faire les choses progressivement et y aller à son rythme mais il est toujours plus rentable sur le long terme de savoir-faire que de faire faire… sauf si cela nécessite des « infrastructures lourdes »… Vous n’allez pas apprendre à lire les radios (vous n’avez pas d’IRM chez vous, mais cela viendra sûrement avec le temps, les premières ceintures personnelles à échographie arrivent sur le marché)… Par contre savoir se faire une rééducation musculaire, soigner une entorse correctement, se changer un pansement de brûlure au 2ème degré, se faire une piqûre et même dans certains cas, faire soi-même une suture d’appoint…


3 – Tordez le cou à une idée reçue… La spécialisation ne fait pas les meilleurs experts…


Vous voulez être bon dans ce que vous faites… Alors arrêtez de ne faire que ça ! Bien sûr, vous pouvez et même devez vous entraîner, faire votre expérience et votre pratique mais explorez et faites autre chose… LEONARD de VINCI, YOSHITSUNE, EINSTEIN… étaient bien loin de se limiter à un domaine, polyglottes, passionnés d’art autant que de science, aussi théorique que pratique, je pourrais multiplier les exemples à l’infini… mais rappelez-vous : l’intelligence c’est la capacité à faire des liens… Pour faire des liens, il faut la capacité à faire des liens mais aussi des points d’attache… plus vous avez des sujets, d’éléments, de connaissances pour faire des liens, plus vous ferez des liens, vite et complexes entre les choses qui vous entourent…


4 - Et le lien avec les arts martiaux? 


C'est pareil... La boxe c'est mieux que le JUDO? Le SANDA plus puissant que JJB? L'escrime meilleure que le KUNG-FU? L’AK47 plus efficace que tout le reste? La négociation mieux que la castagne?... Des débats éculés et stériles... !!! Choisiriez-vous entre vos jambes et vos bras ? Entre respirer et boire? Entre vous soigner et vous défendre? Certains choix ne sont pas à faire... Il convient plutôt de se donner les moyens a minima d’utiliser les 2 voies possibles…
  • Tu veux t’entrainer… Comment vas-tu faire si tu ne connais rien à la préparation physique, rien à l’anatomie, rien à la physiologie ?
  • Tu veux comprendre… Comment vas-tu faire si tu ne connais rien à la langue du pays dont ton art est originaire, rien à la culture de ce même pays ?
  • Tu veux apprendre… Comment vas-tu faire si tu ne connais rien au fonctionnement de ton cerveau ? Rien à la pédagogie ? 
  • Tu veux combattre… Comment vas-tu faire si tu ne te connais pas ? Tes limites ? Ton mental ? Ta psychologie ? Ta violence et celle de l’autre ? 

« Un combattant devrait savoir porter une clef, chuter, frapper comme une brute, frapper comme un serpent, se battre avec des armes, se battre à mains nues, projeter quelqu’un, être projeté par quelqu’un, soumettre quelqu’un, achever un adversaire, préserver un adversaire, résister à la douleur, s’échapper, fuir, faire face, dépasser la douleur, utiliser le KI, utiliser le physique, utiliser la ruse, créer une stratégie, séparer des protagonistes, se battre contre plusieurs, se battre à plusieurs, connaître les points vitaux, savoir réanimer, tuer l’autre sans hésitation. La spécialisation, c’est bon pour les insectes. » F.GARCIA sur la base d’une citation de Robert HEINLEIN.

Cher lecteur, ne fais pas tout en même temps mais réapproprie-toi le plus de choses que tu peux… dans l’ordre que tu veux… mais patiemment, une par une… Reconquiers les compétences, les savoirs, les savoir-faire, les habiletés que tu as abandonnés aux autres… En reprenant possession de tout ce qui t’entoure, tu seras moins dépendant… moins dépendant ça veut juste dire « plus maitre de ton destin »… Sinon tu peux aussi continuer de demander à un Dieu, à ta famille et tes amis, à la science, aux politiques, à une secte ou tout autre entité de résoudre ton problème, mais n’oublie jamais qu’ils peuvent ne pas te répondre, te répondre trop tard ou t’offrir une réponse que tu ne voudrais même pas pour ton cafard domestique… 


Etre libre ce n’est pas l’illusion de l’indépendance que l’on te vend… alors que tu n’es libre de rien… Etre libre, c’est choisir ses chaines, choisir ses dépendances… Ça demande du travail, mais c’est franchement plus sympa que de regarder la télé… et crois-moi, c’est cool et on y prend goût…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire