Pourquoi ce blog?

Ce blog n'engage que son auteur. Pour le moment les commentaires y sont libres et tout à fait acceptés. Merci d'y préserver les bonnes mœurs et la politesse. Les billets ne contiennent que des productions personnelles de l'auteur. Si certaines questions vous taraudent, n’hésitez pas à m'écrire, je pourrais faire de votre question, un sujet de réponse pour un prochain billet. Si vous souhaitez trouver des recommandations de lectures portant sur des livres d'arts martiaux en général, de self-defense, d'entrainement, ou de développement personnel,voyez mon autre blog! :-)

lundi 6 octobre 2014

La gestion du temps (2/2) : Les outils & méthodes

Bon après les quelques constats de la dernière fois... vous trouverez ici quelques solutions... pour mieux maîtriser votre temps, votre rapport au temps. On ne devient pas un JEDÏ en faisant ce qu'on a toujours fait... (sinon on serait déjà un JEDÏ)... Gagner du temps... On ne gagne jamais du temps... Ce que l'on fait c'est en perdre moins que prévu...

1 - Gérer son temps... 

Quand je disais dans l'article précédent que le temps est une ressource... l'analogie n'était pas innocente... quand on manque d'argent, on gère son budget et on fait quoi? Et bien essentiellement 3 choses :
  • On dépense mieux (donc on choisit son temps libre avec soin)
  • On gaspille moins (donc on essaye de réduire le temps contraint)
  • On investit (pour augmenter le temps disponible, mais comment?)

Quand vous étiez gamin, vous aviez un AGENDA, un planning avec des cases... pour savoir si vous aviez ANGLAIS ou si vous aviez PISCINE... depuis vous avez jetez ce truc... c'est dommage! L'emploi du temps est le premier outil que vous devriez utiliser. Pour plusieurs raisons :


1.1 - D'abord comme outil de diagnostic... 

En effet, passer 1 ou 2 semaines à traquer votre temps, notez tous les soirs à quoi vous avez passé votre journée... Sur 1 ou 2 jours ce n'est pas probant, mais sur 1 ou 2 semaines, on commence à se faire une idée de ce que vous avez fait...


  • Donc commencez par faire l'emploi du temps détaillé des 2 prochaines semaines... 
  • Faites aussi le compte des Week-Ends par grand type : WE hors de chez vous, famille, amis, mariages, boulot, WE repos, WE culturels, sorties, sports, etc...
Utilisez le fichier en pièce jointe de ce billet, il vous tracera un diagramme de votre temps passé, rappelez vous, vous êtes ce que vous faites... Si vous trouvez que les choses clochent... alors continuez à lire ce billet :-)


1.2 - Ensuite comme outil de suivi...

Faire tout comme cela vient, c'est super, vous vous dites, tiens un cinéma... puis vous appelez des amis, personne n'est dispo et du coup, vous ne faites rien...

L'emploi du temps, c'est d'abord fixer ses priorités : quelle place vous donnez à vos priorités dans votre semaine... Quelle place vous allez donner à votre famille, vos amis, vos sorties, vos activités dans votre année... Décider de donner une place, c'est aussi décider de donner une case dans votre emploi du temps... tout le reste c'est du vent : Les gens se disant sportifs mais ne faisant du sport que 3 fois par an ne sont pas plus des sportifs que celui qui regarde le sport à la télé... si votre famille compte, comment expliquer que vous lui consacrez 1 WE par an?  Votre emploi du temps... c'est la même chose...

  • D'une part faites un emploi du temps de votre semaine type : 
    • mettez-y les plages de temps contraintes : le travail, les transports, les pauses-repas, les corvées, les courses, etc...
    • mettez-y les activités que vous souhaitez faire
    • prévoyez des plages libres pour "rattraper" les imprévus...
    • n'oubliez rien mais si vous avez fait le premier travail sur le diagnostic alors aucun souci. 
  • D'autre part, faites un compte-Week-End. Définissez à l'avance le nombre de WE que vous consacrez aux amis, à la famille, aux événements, à vous, à vos loisirs, etc...Un peu comme vous définissez un budget, vous avec 1000 euros, vous avez prévu 500 pour des meubles, 500 pour des vacances... si vous dépensez 900 pour les meubles vous aurez un problème...vous avez prévu de voir votre famille 12 fois dans l'année soit 1 fois par mois en moyenne, si vous voyez votre famille 3 WE en Janvier, ça risque d'être dur pour laisser la place à autre chose, non? A vous de voir, soit vous changez vos priorités, soit vous vous tenez à ce que vous avez dit... C'est aussi une question d’honnêteté envers soi-même...

1.3 - Enfin comme outil de gestion... 

Un emploi du temps n'est pas immuable, on peut toujours avoir des imprévus, des fluctuations... le gros avantage, c'est que si dans votre semaine "sortie entre amis" est poussé par une soirée "réunion au bureau"... vous allez pouvoir le savoir... Mieux encore, vous allez pouvoir re-planifier votre soirée, si vous n'arrivez pas lui trouver une place... alors vous êtes devant une réalité manifeste : vous ne vivez pas selon vos priorités... Si vous aviez prévu des corvées un Samedi matin, un ami passe à l'improviste... Où allez vous replacer vos corvées... trouvez lui une place, sinon, vous allez courir après le temps la semaine prochaine... Stress, fatigue, désorganisation... Si les choses importantes n'ont pas de place dans votre emploi du temps alors elles n'ont pas de place dans votre vie... Un coup de fil inopinée de votre soeur... 1 heure de téléphone... arf oui, mais vous aviez justement prévu de répondre à vos mails... Alors jetez un oeil à votre emploi du temps et chercher le moment où vous pourrez répondre à vos mails sinon, vous risquez bien de courir après vos relances... L'emploi du temps n'est pas une grille figée ou immuable mais un outil dynamique de gestion, qui vous permet d'éviter les "Oh tant pis pour ce truc, j'aurais bien le temps de le faire plus tard...? Non, vous savez que vous n'aurez pas le temps... " Alors soit il n'avait rien à faire dans vos projets, soit vous allez devoir lui trouver une autre place.

Un emploi du temps, c'est une grille et des cases qui correspondent à ce que vous avez décidé de vos priorités et de vos choix de vie à tête reposée... Cela vous permet de maintenir vos orientations, de constater les dérives et d'agir, et de gérer les imprévus sans vous asseoir sur votre mode de vie ou sur vos choix. 

Jetez un oeil ici pour télécharger un fichier qui vous évitera de partir de rien...

2- On dépense mieux : Soignez le temps libre!


2.1 - Paralléliser est une erreur fatale...

On fait une chose et on la fait bien et jusqu'au bout.

Bien sûr que paralléliser est possible... mais vous allez voir qu'avec ce petit exemple, le temps que vous perdez et que vous faites perdre aux autres car rappelez-vous : le temps est partagé, votre temps, c'est celui des autres... Il est donc possible de paralléliser mais en étant conscient de ce que cela consomme comme temps en plus!

Petit exemple simple : 

CAS N°1 : Je ne parallélise pas...
CAS N°2 : Je parallélise ...



Mais en faisant cela, vous considérez à tord que se lancer 5 fois 1 jours dans une activité est pareil que de se lancer 1 fois 5 jours… mais c'est sans compter sur "l'overhead" Chaque tache nécessite une organisation minimale et incompressible à chaque fois que l'on s'y met… 2 exemples de la vie courante :

1 - Vous voulez passez l'aspirateur dans 5 pièces… à chaque fois que vous utilisez l'aspirateur, vous devrez le sortir, le ranger… Si vous passez l'aspirateur en 1 fois dans les 5 pièces… vous sortez l'aspirateur, vous passez l'aspirateur dans les 5 pièces, vous rangez l'aspirateur... Si vous alternez, vous allez sortir l'aspirateur, passer l'aspirateur dans la première pièce, ranger l'aspirateur, le lendemain... vous allez sortir l'aspirateur, passer l'aspirateur dans la seconde pièce... etc... au final vous aurez pris le même temps pour passer l'aspirateur mais vous aurez en plus sorti et rangé 5 fois l'aspirateur... donc perdu du temps.

2 - Vous avez 5 sujets à traiter avec un groupe de personnes… vous voulez organisez une réunion de travail. Si vous organisez 5 réunions, vous allez devoir envoyer 5 mails, gérer 5 dates, mettre d'accord les gens 5 fois, … et vous ferez vos 5 réunions… Si vous faites une seule réunion, le temps d'organisation de la réunion de travail est unique, vous n'allez organiser, planifier et gérer qu'une seule date... le temps de réunion aura été identique... alors que le temps consommé total se sera allongé


CAS N°3 : Je ne parallélise pas... les tâches que je veux faire nécéssitent à chaque fois une petite organisation...







CAS N°4 : Je parallélise ... les taches que je veux faire nécessite à chaque fois une petite organisation...

CONCLUSION : Si mener plusieurs sujets de front peut paraitre une bonne idée... en réalité on augmente et le délai final du résultat et le temps de travail passé en tout pour y parvenir...
Une approche également très intéressante est proposée par le grand David MANISE...
Allez lire son article si cela vous dit : the buffalos used to say do what youdo

2.2 - Dans quel cas paralléliser? ...

On fait une chose et on la fait bien et jusqu'au bout.
En fait il faut paralléliser quand une tache est bloquée... Autrement dit, ne faites pas plusieurs choses à la fois quand vous pouvez en faire une!!! Faite avancer votre première priorité... Tant que vous pouvez faire quelque chose dessus, alors faites-le.. Si tout est fait, alors passer à la seconde de vos priorités.... Faites tout ce que vous avez faire... Quand la priorité n°2 est bloquée... NE PASSEZ PAS A LA n°3... Retournez voir la n°1 et si il y a de nouveaux quelque chose à faire, faites-le!!! Jusqu'au bout... Retourner à la n°2 : Rien à bouger... OK puis passer à la n°3... Etc

Quand vous lancez 10 projets... si vous réalisez vos projets à 90% chacun de vos projets... alors on peut valablement dire que vous n'avez réussi AUCUN de vos projets... Par contre si vous réalisez 100% de 8 projets que le n°9 est à 60% et que le dernier n'est pas commencé... Alors vous avez réussi 8 projets et manqué 2 projets...  Vous n'êtes pas d'accord... ????


Prenons 2 exemples : - Un coureur qui est presque premier à 10 courses n'est JAMAIS VAINQUEUR...  un coureur qui est premier à 3 courses sur 10 est 3 fois le vainqueur...- Vous finissez pratiquement 3 recettes de gâteaux mais vous n'arrivez pas à faire cuire vos gâteaux... vous avez presque fait 3 recettes, mais aucun de vos gâteaux n'est mangeable... Celui qui a fait 2 recettes entières sur 3 et à peine commencé la 3ème, a concrètement réussi 2 gâteaux... 



Enfin, si vous parallélisez, c'est le meilleur moyen de vous démotiver... car il n'y a jamais rien qui est fini, qui est réussi... alors que concrètement vous produisez des efforts, vous produisez du travail... mais

1 - vous ne maximisez par l’énergie investie pour le travail rendu... Autrement dit, une partie de vos efforts part dans le vide... c'est dommage.
2 - vous avez le résultat de tous vos projets en même temps... A la fin... donc aucun résultat intermédiaire pour vous dire de continuer...

Finalement, on peut s'attaquer à un autre sujet en parallèle quand le 1er est bloqué ou fini...

2.3 - Prioriser : la matrice de Eisenhower


Parfois, il y a trop de choses à faire et on ne sait plus quoi faire... ni où donner de la tête... Un de ces outils est la matrice d’Eisenhower. Oui, du nom du général Dwight David Eisenhower, surnommé « Ike », 1890-1969, président des Etats-Unis d’Amérique de 1953 à 1961. Mais la période qui nous intéresse est celle de novembre 1943 à juin 1944 où notre ami Ike a été chargé par le président Roosevelt de l’opération Overlord. Ike se retrouva donc au commandement de la plus importante force d’invasion de tous les temps avec une problématique :
  • Gérer l’approvisionnement des troupes en attente : Urgence 
  • Préparer le débarquement : Importance
Ike comprit vite que s’il ne gérait que l’urgence qui se présentait à lui (l’intendance), jamais ses troupes ne pourraient remplir l’objectif pour lequel elles étaient préparées : l’ouverture du front de l’ouest. Il mit donc en place une matrice permettant de gérer importance et urgence...Si ça marche pour un général en pleine guerre (où le niveau de stress et d'enjeux est plus que conséquent...) alors c'est que ça doit être pratique et efficace...

Bref, voici la fameuse matrice C'est facile il y a 4 boites : En fonction du coté URGENT ou PAS de la tâche ou du problème et du coté IMPORTANT ou PAS... 


  • Case 1 : URGENT et IMPORTANT : Si c'est IMPORTANT pour vous cela requiert votre implication et vous devez être en première ligne..., si vous ne vous impliquez pas, vous risquez d'être déçu, d'en vouloir à d'autres... c'est quelque chose qui vous tient à coeur alors faîtes le vous-même... Et c'est urgent : Alors faites le maintenant... Pas dans 3 heures... MAINTENANT...
  • Case 2 : PAS IMPORTANT mais URGENT : Si ce n'est pas important, alors cela ne requiert pas directement votre implication personnelle... sans doute pouvez-vous trouver quelqu'un pour vous aider... il faut le déléguer rapidement car c'est urgent...  Le must, trouver quelqu'un pour qui s'est URGENT et IMPORTANT... il le traitera immédiatement et avec une implication maximale... 
  • Case 3 : IMPORTANT mais pas URGENT : Alors il faut aussi le faire vous même... mais planifiez-le, prenez le temps de réfléchir 5 secondes au temps dont vous disposez pour le faire et du meilleur moment...  C'est sûrement la marge de manœuvre la plus importante dont les gens disposent aujourd'hui...
  • Case 4 : Ni URGENT ni IMPORTANT : Là aussi, une bonne marge de progression dans nos sociétés modernes... Attendez qu'on se comprenne bien, vous êtes débordés, vous dites ne pas avoir le temps et est-on réellement en train de réfléchir et discuter à une chose qui n'est ni importante pour vous, ni urgente... Ne le faîtes pas, jetez-là, abandonnez-là... Parfois, c'est dur, certes (il y a les règles, il y a les habitudes, il y a la société, il y a la culture...), mais le contraire a un nom : la stupidité!!! Arrêtez de gâcher votre temps!

Chacune de ces boites requiert des qualités pour éviter des problèmes...

  • URGENT et IMPORTANT : ce sont de vraies difficultés, de vrais problèmes qui se présentent à vous... Bien sûr plus vous êtes organisés, moins cela arrive, mais si cela arrive, votre sang-froid et votre bon sens seront vos meilleures armes... Si en plus vous avez une forte résilience, vous devriez traverser cela sans trop de difficultés.
  • PAS IMPORTANT mais URGENT : Ce sont des interruptions... Finalement, il ne faut pas vous en occuper. Apprenez à faire confiance aux autres (et à vous-même...) apprenez à sélectionner les bonnes personnes ("the right man for the right job")... SI vous développez votre capacité de discernement vous devriez déléguer les bonnes urgences aux bonnes personnes et si vous leurs faites confiance... Alors...? Alors, il n'y a pas vraiment de problème? 
  • IMPORTANT mais pas URGENT : Avec un peu de vision long terme... on s'en sort mieux... Du coup, si vous levez le nez du guidon que vous prenez 10 min pour planifier... d'un coup ce qui vous encombrez la tête n'est plus là, et vous êtes serein car les choses ne sont pas faites mais elles sont prises en charge... Vous savez quand et comment elles seront faites.... 
  • Ni URGENT ni IMPORTANT : Un peu de lâcher-prise...  Les habitudes, votre éducation, la société vous conduit parfois à faire des trucs que finalement vous n'auriez pas forcément faits... Bah alors le ne faites pas... Quelque chose qui n'a pas grande importance pour vous et qui n'est pas urgent ne devrait pas vous encombrer l'esprit : au mieux vous le ferez quand vous n'aurez que cela à faire, que vous vous serez reposé et que vous aurez pris le temps pour vos loisirs... Oui mais...? oui mais quoi??? C'est ni urgent, ni important... 



2.4 - Du coup, en combinant tout...


La matrice d'Eisenhover s'utilise en 3 passages... Prioriser : La toute première chose à faire, c'est de prioriser... comment savoir comment se comporter si vous n'avez pas pris 5 min pour savoir ce qui méritait votre attention... C'est l'importance et l'urgence la plus haute... rien ne devrait passer au dessus... Sinon vous risquez d'avoir un problème si vous vous lancez dans une urgence alors qu'une autre est encore plus prioritaire...  

Pour bien faire vous devez passer 3 fois sur la matrice : 

  1. Donc 1er passage : On ne fait rien, on reste Zen, on respire, on recense tout ce qu'il y à faire et on  met chaque tache dans la bonne boite... 
  2. 2ème passage : On ne fait rien... (je sais c'est dur...) mais on lance les opérations...
    • Case 1 : Numérotez vos urgences importantes par ordre...
    • Case 2 : Envoyez les mails, déléguez, appelez les bonnes personnes... pourquoi faire cela immédiatement? parce que à partir de maintenant, le temps joue pour vous... des taches urgentes vont se faire ce qui est une bonne chose... et votre esprit ne s'en préoccupe plus... ce qui est une autre bonne chose... Vous avez déjà regagné en sérénité.
    • Case 3 ! Planifiez vos choses importantes, vous savez quand vous les ferez, là encore, ces choses là sont prises en charge et n'occupent plus votre esprit... 
    • Case 4 ! Jetez ce qui est jetable, annulez ce qui est annulable... Vous ferez gagnez du temps aux autres également... En quelques mails et coups de fils, vous avez fait le ménage... l'esprit plus libre...
  3. 3ème passage : Là on y va !!! Si vous avez bien fait votre travail, la case 1 est pleine, la case 2 est vide car prise en charge... la case 3 est vide car planifiée, la case 4 a été vidée...
    • Case 1 : on s'attaque aux urgences importantes par ordre de priorité... On ne lâche pas la n°1 tant qu'elle n'est pas finie ou bloquée et on enchaîne... 
    • Case 2 : Ça roule pour vous... jetez un oeil de temps en temps pour voir si tout se passe bien...
    • Case 3 : Si vous avez fini le 1, que au niveau du 2 cela se passe bien... alors vous pouvez préparez les taches planifiées, vous faire gagner du temps pour plus tard... anticiper... 
    • Case 4 : Bon vous avez jeté 80%, ils restent quelques bricoles à faire sans importance... si vous avez envie, faites les... ou pas... 
Sachez quand même que ce système est utilisé par les hôpitaux quand il y a un maxi-carambolage, par les pompiers en cas de victime multiples dans un incendie, par les managers dans les entreprises, par l'armée, par les profs d'arts martiaux bénévoles qui ont quand même un travail et qui bloguent... :-), et plus généralement par toutes les personnes qui veulent maîtriser le temps plutôt que de courir derrière!!!

3- On gaspille moins : Réduire le temps contraint!


Chacun de ces points pourrait à lui seul faire l'objet d'un article... d'ailleurs si certains éléments vous intéressent n’hésitez pas à le mettre en commentaire... et je ferais un billet dessus...

3.1 - Réduire les transports...


Pour réduire les transports, il s'agit surtout de penser en dehors du cadre... Si vous prenez le bus, j'imagine que vous avez dû déjà tester tous les trajets en bus... Idem pour la voiture... vous avez sans doute dû optimiser votre trajet en voiture... Non l'idée de base est de penser largement en dehors des habitudes courantes... Bien sûr tout le monde n'a pas accès à toutes les possibilités... mais, il s'agit uniquement de vous donner des pistes...

  • Changer de job ou changer de domicile... Si vraiment vous êtes trop loin... La solution peut valoir le coup! L'auteur de cet article est à 7 min de son travail... Si vous n'êtes pas dans le job de vos rêves, si votre maison n'est pas la maison finale où vous voulez vieillir, alors franchement étudier la possibilité à moins que vous ne souhaitiez... A moins que vous ne préfériez perdre 2 heures par jour pendant 5 jours, pendant 11 mois, pendant 10 ans... c'est à dire : 137 journées soit un peu plus de 1/3 d'année au lieu de temps libre....Car le temps de transport ne vole que du temps libre...  Et tout ça pour une habitation qui n'a pas de valeur ou un job qui ne vous passionne pas...  Pensez-y... Derrière il y a du temps, le temps c'est une ressource presque aussi rare sinon plus que l'argent...
  • Décalez vos horaires (pas toujours possibles avec votre employeur) mais pourquoi n'attaqueriez vous pas le boulot à 6h00 ou 7h00 pour finir à 16h00, moins d'embouteillages, moins de temps perdus dans les transports...
  • Un scooter, un vélo à la place d'une voiture ou  du métro... Covoiturage?
En fait le plus important si vous voulez changez la situation c'est de se dire que les mêmes causes entraînent invariablement les mêmes essais... Si vous faites ce que vous avez toujours fait, alors vous aurez ce que vous avez toujours eus... Aussi simple que cela. 


3.2 - Réduire le sommeil...

J'en entends déjà certains qui disent "oui mais moi j'aime dormir"... En fait NON... Vous n'aimez pas dormir... ce que vous aimez c'est
  • le fait de rester à glander dans votre lit quand vous êtes semi-réveillés... Etat semi-floconneux qui effectivement peut être sympathique...
  • le fait d'avoir l'esprit qui vagabonde juste avant de vous endormir... Même chose...
  • le fait d'avoir un sentiment de repos après une bonne nuit ou une bonne sieste... Sentiment que vous avez quand vous êtes réveillé!
Mais en fait quand vous dormez, techniquement parlant, vous pouvez rêver (ou pas)... mais difficilement apprécier votre sommeil... 

J'ignore combien de temps vous dormez mais en moyenne le corps d'un adulte a besoin de 2 à 3 cycles de sommeil (4 chez les enfants ou pour des personnes atteintes de certains troubles rares du sommeil)... chaque cycle fait idéalement 1h30 en moyenne, parfois 2h00 parfois 1h... faites le calcul au pire... 6 heures de sommeil et c'est plié... (si vous avez de la chance : 4h00 et vous êtes en forme) Oui mais entre chaque cycle... on peut se réveiller et se rendormir... Parfois, même certaines personnes lisent, se lèvent et vont manger un truc, regardent la TV, se tortillent 20 min avant de se rendormir, etc... 



Et de fil en aiguille, quand la phase d'entrée et la phase de sortie du sommeil, et quand on a des "intercycles" de 20 min, 30 min... et bien on se retrouve avec des nuits de 8h00, 9h00... parfois même on "doit" se réveiller avant la fin d'un cycle... c'est même souvent désagréable. Parce le sommeil paradoxal est celui des rêves (aujourd'hui on pense que les rêves peuvent aussi avoir lieu pendant d'autres phases)... mais c'est en tout cas la phase où l'activité cérébrale est la plus intense, l'interrompre n'est pas terrible.

Du coup, il y a ce que vous aimez... N'y touchez pas... 
  • Si vous aimez le sentiment du sommeil réparateur : alors dormez bien... mais ne dormez pas plus longtemps... Un bon sommeil ne veut pas dire un long sommeil. 
  • Si vous aimez la phase d'endormissement ou la phase de réveil alors gardez-là, en revanche essayez de réduire celle qui vous pose problème... Vous vous réveillez au milieu de la nuit et avez du mal à vous rendormir... vous en avez marre d'être dans le pâté tous les matins... Vous n'arrivez pas à faire abstraction de ce voisin pénible du dessus et de ces pas le soir... De nombreuses techniques existent mais elles dépassent largement le cadre de cet article sur la gestion du temps... 

3.3 - Réduire les corvées


Souvent les corvées ménagères ou administratives sont faites de manière désordonnée, mal-calculée, mal-organisée... parce que cela vous saoule et c'est compréhensible... Personne n'a a priori envie de se poser et de passer quelques dizaines de minutes à la meilleure façon de faire les courses, de faire vos papiers, de ranger vos vêtements, faire vos lessives, etc... Aucune solution miracle... car c'est votre analyse de la situation, votre situation qui peut vous permettre de gagner du temps... Et en effet, même si a priori il n'est pas naturel de réfléchir à cela, faîtes-vous un cadeau à vous-même... Chaque fois que vous attendez aux caisses des supermarchés parce que vous y êtes allés au pire moment... chaque fois que vous rangez des trucs dont vous vous demandez pourquoi ils sont sortis...
  • Supprimer les tâches inutiles : Est-ce que toutes vos corvées sont utiles??? Certaines ne sont-elles pas une habitude héritée? 
  • Ne vous laissez pas déborder par les petites corvées de la vie quotidienne : répondre à ses mails, faire ses papiers, classer, trier... ranger... Ce sont des bonnes habitudes faciles à acquérir... et derrière se cache la procrastination...
  • L'accumulation de petites tâches constitue une "grosse tâche" : vous n'aurez pas envie de le faire...  vous attendrez et ça vous flinguera un WE... 

4- Prendre le temps...

Quelques derniers conseils, mais ce sont les plus importants!!! Et seuls ceux d'entre vous qui ont tout lu y ont du coup accès!!!  :-) Quand tout va trop vite, la dernière chose à faire est de se dépêcher...

  • Non il faut en premier lieu... RESPIRER... (Là encore, en attendant un futur article sur la respiration), j'ai commencé mon article (enfin le premier morceau) par la respiration et je finis par là... Ce n'est pas anodin, car votre chronomètre intérieur, finalement c'est votre respiration, accélérer ou ralentir sa respiration, c'est accélérer ou ralentir l'écoulement du temps pour vous!!! Par ailleurs, les vertus de la respiration dans le développement de la sérénité ne sont plus à démontrer... or le problème comme je l'ai exprimé n'est pas le temps qui passe trop vite.. mais le sentiment que vous en avez!!! Ainsi... RESPIRER va vous redonner un peu de maîtrise sur la perception du temps... Essayer... Respirer doucement pendant quelques minutes... vous avez l'impression que le temps ralentit, faites l'inverse, haleter un peu quelques instants... Vous avez accéléré le temps... Vous voilà maître du temps... Alors la prochaine fois que ça va trop vite ou pas assez... Vous savez ce que vous avez à faire....

  • Ensuite, vos pouvez "PENSER LE TEMPS" : quand tout va trop vite...  Philosophiquement parlant, j'entends... Le passé n'existe pas plus... le futur n'existe pas encore... finalement seul le présent existe et passe... Le temps ne passe pas, le temps aide la réalité à passer d'un instant à l'instant suivant... Le cerveau commence à chauffer? Difficile de vous expliquer l'intérêt de penser le temps... Mais croyez-moi, le bénéfice est difficilement chiffrable, car petit à petit, vous ne verrez plus le temps comme un ennemi, un adversaire, une malédiction, un problème, ou autre... non, vous n'aurez juste plus de lien avec le temps... Vous voulez commencer... Alors la conférence de l'un de nos plus éminents scientifiques... Etienne KLEIN est un excellent moyen de penser le temps... Vous la trouverez ici : 


  • Enfin : Si tout va trop vite, alors "PRENEZ LE TEMPS"... Vous n'avez pas eu le temps d'aller voir des amis, votre boulot a tout bouffé... vous avez couru toute la semaine et votre séance de sport est passée à la trappe... OK, ça arrive à tout le monde, vous vous avachissez 3 min dans un fauteuil et vous vous dites qu'il y a encore trop de choses à faire... STTTTTTOOOOPPPPP!!! Allez prendre une bière avec des amis, allez vous faire une séance de sport, passez un moment avec votre famille... Puis revenez à la réalité, le monde ne s'est pas écroulé... finalement les choses en sont à peu près au même point... mais vous êtes plus zen, régénéré, plus disponible...  Maintenant, vous pouvez y aller... Alors qui est le patron de votre temps? :-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire