Pourquoi ce blog?

Ce blog n'engage que son auteur. Pour le moment les commentaires y sont libres et tout à fait acceptés. Merci d'y préserver les bonnes mœurs et la politesse. Les billets ne contiennent que des productions personnelles de l'auteur. Si certaines questions vous taraudent, n’hésitez pas à m'écrire, je pourrais faire de votre question, un sujet de réponse pour un prochain billet. Si vous souhaitez trouver des recommandations de lectures portant sur des livres d'arts martiaux en général, de self-defense, d'entrainement, ou de développement personnel,voyez mon autre blog! :-)

mardi 30 septembre 2014

La gestion du temps (1/2) : Le diagnostic

Le temps, c'est sans doute la ressource la plus précieuse de notre époque dans nos sociétés modernes... Pire que cela : non seulement nous sommes passés d'une société où nous avions trop de temps à une société où on en manque cruellement mais surtout... cette transition ne s'est absolument pas accompagnée de conseils, de méthodes qui permettent d'y voir plus clair. Le temps, on n'y fait pas gaffe, nous sommes contemporains du temps qui s'écoule, comme nous sommes contemporains de notre respiration... Nous respirons 17000 fois par jour pour la plupart d'entre nous et on n'y prête que très peu attention! Idem pour le temps : il s'écoule en permanence, chaque seconde perdue l'est pour toujours... et pourtant, nous n'avons de cesse de perdre du temps, d'en prendre aussi, de ne pas avoir assez de temps, de remettre les choses à plus tard faute de temps, de devoir repousser des projets ou les annuler car trop de choses se bousculent et pourtant on passe énormément de temps à ne rien faire (transport, glandouilles devant la télé, agitation, allers-retours inutiles, etc...) 

...Et puis au milieu de cela, il y a des gens, ils font un milliard de trucs, mais ils ont toujours l'air d'avoir du temps? Ils répondent aux mails, rappellent au téléphone, ont un travail prenant, font du sport, donnent du temps dans des associations, donnent des cours ou des conférences, tweetent des chroniques cinéma et racontent des conneries sur Facebook, voient leurs amis et vont voir leur famille, s'occupent de leurs enfants, etc... Comment font-ils? En fait nous sommes une petite minorité, une caste bien à part de gens qui avons appris à appréhender le temps, à l'aimer pour ce qu'il est : immuable et imperturbable, et à domestiquer les récifs sur lesquels notre perception du temps s'émousse, s'écharpe, se déchire pour ne nous laisser que les lambeaux... Attention, cette article va vous donner des super-pouvoirs - vous n'aurez pas le don d'ubiquité mais vous pourrez faire comme si. On va sûrement m'en vouloir de briser la loi du silence, mais bon... je me dis que si les gens autour de moi, ont moins de mal à faire ce qu'ils veulent, alors ça me donnera encore plus de temps à moi pour faire des trucs...  Allez c'est parti!


Article sans doute un peu plus long que d'habitude, alors on va le couper en 2, aujourd'hui : Diagnostic et généralités théoriques sur le temps : le temps en général, le vôtre, le mien, celui des autres aussi... puis dans un second billet : quelques méthodes pour gérer son temps...
Cette partie sonnera comme des évidences pour certains, et pour d'autres comme des révélations, mais au moins dans la seconde partie, tout le monde partagera bien les mêmes notions...

1 - Temps et perception du temps


Le temps est immuable : il s'écoule toujours à la même vitesse... regardez un sablier pour vous en convaincre... mais alors bigre : parfois je ne vois pas passer les minutes et pourtant dans certaines situations les heures me paraissent interminables??? Pire que cela, un truc qui passe lentement pour vous, peut aller à vitesse grand V pour votre voisin de droite... Par exemple quand vous conduisez 5h et que votre co-pilote passe son temps à dormir, il n'aura pas vu le trajet mais vous, vous serez fatigué... De cette boutade, on en tire 2 éléments importants :

  • Le temps n'accélère pas, ne ralentit pas. Il n'y a pas de vitesse d'écoulement du temps... La seule chose qui change c'est notre manière de le percevoir. Une bonne nouvelle : Si ça dépend de moi, alors je n'ai qu'à accélérer ma perception quand ce qui se passe ne me convient guère et je n'ai qu'à ralentir quand le paysage me plait...  Ne subissez pas le temps... Il n'a rien à faire de vous et tout ce que vous pensez de lui, il s'en fiche. Non, par contre, maîtrisez votre perception du temps, elle est vôtre et ne dépend que de vous.
  • Il semble que certains états de conscience (sommeil, état sophronique, plein éveil...) et certaines émotions (euphorie, colère, peur...) changent radicalement notre perception du temps... Si ça marche dans un sens (le mauvais...), c'est qu'il doit y avoir moyen que ça marche dans l'autre (le bon...) - Une piste pour la suite?

2 - Temps partagé et commun


Votre temps, c'est celui des autres et réciproquement,... et ce pour 2 raisons :

  • Le temps est partagé : pas toujours, mais on fait rarement quelque chose tout seul : une activité, une réservation, un resto, du sport avec un pote, un cinéma, un déménagement, un échange mail ou téléphonique... votre temps, c'est celui de l'autre... si vous lui prenez du temps, même involontairement, il en aura moins à vous consacrer...
  • Le temps est commun : la différence est importante... car même quand je ne partage pas mon temps avec autrui, le temps qui s'écoule est bien commun... Quelle importance me direz-vous??? Une importance capitale... entre 2 instants anodins pour vous, peut se passer une durée tout à fait importante pour l'autre... ce qui lui rend le temps compliqué... et comme ce temps il a prévu ensuite de le partager avec vous... Par exemple il y a l'instant où un ami vous a demandé si vous veniez à un dîner... il y a l'instant où vous avez répondu... 2 semaines plus tard, mais surtout le jour même du dîner par SMS... Vous cela vous a pris 2 instants ... et peut être 5 min... mais pour votre ami, ça a bloqué son temps, et il va probablement compacter le temps de la dernière journée pour pouvoir s'organiser... mais arrivera en retard et sera sûrement speed pour vous recevoir... sur le temps que vous partagerez avec lui...


3 - Temps libre et temps contraint...


L'un des pièges de notre temps, enfin de notre époque : Le temps contraint...
Il y a 30 ans environ, nous avions un "ministère du temps libre" (si, si, un ministre chargé de nous aider à nous occuper...) aujourd'hui ce ministère a un nom qui tourne autour de  "jeunesse et des sports" (il change de nom tous les 6 mois alors la dénomination précise...)...
Bigre, de "temps libre" on est passé "Jeunesse et Sport", ça voudrait dire quoi? que le temps libre, les non-jeunes, ils n'en ont plus??? En fait, ce constat n'est pas totalement faux : Si vous voulez gagner du temps, il vous faut trier et quantifier :

  • Le temps contraint : taches obligatoires générées du simple fait de notre biologie (manger, dormir,...), de notre vie en société (travail, taches administratives...), de notre mode de vie (transport en commun, etc...) 
  • Le temps libre : Tout le reste : activités de loisirs, sportives, artistiques, sociales...

Notez bien que la partie fun de l’existence se trouve essentiellement dans la seconde catégorie (je sais qu'il y en a qui aiment dormir par exemple... mais nous y reviendrons, patience...) or ce ratio - et les 2 grandes catégories ne sont pas immuables... le travail par exemple peut tout à fait être vécu comme un temps "libre" si vous avez la possibilité d'aménager vos horaires, de faire un job qui vous plait, d'être sur une mission ou un challenge qui humainement vous rend heureux...)

En fait le rapport temps libre / temps contraint a nettement diminuer en 1 siècle : Parce que dans une société qui évolue, la majorité des gens décide de ce qui est important en prenant le temps d'y réfléchir et se laisse porter par les eaux pour tout le reste... Oui mais depuis un demi-siècle :

  • On fait ses études souvent loin de chez ses parents.
  • On vie souvent dans une ville différente de sa famille.
  • On ne travaille pas nécessairement à côté de son domicile (combien d'entre nous peuvent aller au travail, à pied ou en vélo?)
  • Le volume de véhicules circulant sur les routes s'est multiplié... les routes ne se sont pas élargies (seuls les radars automatiques suivent la croissance du nombre de voitures...) 
  • La télévision, les ordinateurs, les smartphones ont fait leur apparition...
  • Les réseaux sociaux, internet, etc... ont eux aussi débarqué...
  • ...
Qui a réellement réfléchi à tout cela et aux impacts sur son existence en matière de temps contraint / temps libre... La télé c'est facile, il n'y a qu'à allumer... le smartphone, on peut jouer avec n'importe où, les réseaux sociaux, c'est sympa, aller voir Papa, Maman tous les 2 ou 3 mois, c'est normal (avec 4 ou 5 heures de train...) etc... Sauf que chacune de ces actions prend du temps... En fait, c'est là le piège...
Si le temps libre est porté par le flot de la société et non par votre réflexion alors vous avez juste transformé du temps libre en temps contraint... Allumez-vous la télé tous les jours ou presque? Pourtant avec vous décidez librement "Je veux regarder la télé tous les jours"... vous le faites probablement par habitude, comme ça, idem pour Candy Crush ou Angry Bird, idem pour prendre naturellement le train pour aller voir les membres de votre famille, idem pour rester bloqué dans les embouteillages, etc...

Peut être que l'une des clefs du temps, c'est justement de tenir la clef : de ne pas laisser les habitudes, l'ambiance autour de vous, la société vous montrer comment décider de votre temps... Qu'est ce que je veux dire par là... Quand vous faites "un peu comme tout le monde"... vous avez des contraintes, les mêmes que tout le monde... en plus des vôtres à vous...
  • Pourquoi vous habitez loin des gens qui comptent pour vous? 
  • Avez vous déjà pris un Week-End en dehors du Samedi et du Dimanche...? (Oui je sais ça fait bizarre, mais essayez, les routes sont vides, les trains 2 fois moins chers...) 
  • Avez-vous déjà compté le temps que vous passiez devant votre télé et pour y regarder quoi? Est-ce que tout ce vous y regardez est un programme que vous avez volontairement choisi? D'ailleurs avez-vous encore besoin de TF1, M6 ou France2 alors que si vous choisissez ce que vous voulez vous pouvez vous tourner vers YOUTUBE, NETFLIX, etc...


4 - Le temps est une ressource!


Une ressource, ça se gère... On fait un budget, on suit les dépenses, parfois on ré-alloue. Votre temps n'est pas infini alors pourquoi vous le jetez par la fenêtre? Vous avez dit oui à ce dîner avec des amis, vous ne savez pas bien pourquoi (par habitude, par pression sociale, parce que vous ne savez pas dire non,...) et puis vous n'allez pas pouvoir aller voir votre sœur car vous avez trop de boulot... tout se cumule, tout se mélange... Au même titre que même si vous compartimentez vos réserves financières, une tuile sur votre voiture va peut être directement impacter vos congés en Létonie... et bien le temps c'est pareil, si vous ponctionnez vos réserves ou que vous n'anticipez pas... ne vous étonnez pas de manquer de temps par la suite!!!

A ceux qui pensent que lorsque on gère son temps, comme on gère un budget on devient un robot...
je leur dirais que ceux qui gèrent leur argent ou leur temps avec réflexion et outils ne sont pas plus des robots que vous...Vous avez l'impression d'être moins des automates, mais en réalité, vous avez autant de chaines que ceux qui s'imposent des méthodes... simplement vos chaines, vous ne les avez pas choisies... Ce sont celles qui se sont construites autour de vous et pour quelqu'un d’extérieur ce que vous croyez être du hasard qui vous pompe du temps ou du budget,... est tout à fait prévisible pour quelqu'un qui utiliserait quelques outils de gestion du temps...


5 - Vous êtes votre temps!


L’existentialisme est un humanisme... Vous êtes votre temps... Qu'est ce que vous êtes? Qu'est ce que vous faîtes? Nos ancêtres du paléolithique était des "chasseurs-cueilleurs", c'est que l'histoire retient d'eux... Parce qu'ils chassaient et cueillaient...Si vous passez votre temps à dormir et à travailler vous êtes un "dormeur-travailleur"...  A vous de voir... si vous passez tout votre temps avec vos amis, vos proches, etc... si vous passez votre temps devant la télé ou sur internet, etc...
Vous êtes ce que vous faites...  Etre sportif n'est pas avoir des muscles où être naturellement bien batti, être sportif, c'est faire du sport. Et tout fonctionne pareil... Dessiner un camembert, regardez vos journées pendant 1 semaine, notez le temps que vous passez à chaque activité... La photo vous plait? Non, alors si on intéressait un peu à changer à tous ça...?


Réfléchissez à tout cela, essayez de trouver des trucs par vous même... et on voit la suite le mois prochain... ou peut être avant, si j'arrive à bien maîtriser mon temps :-)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire