Pourquoi ce blog?

Ce blog n'engage que son auteur. Pour le moment les commentaires y sont libres et tout à fait acceptés. Merci d'y préserver les bonnes mœurs et la politesse. Les billets ne contiennent que des productions personnelles de l'auteur. Si certaines questions vous taraudent, n’hésitez pas à m'écrire, je pourrais faire de votre question, un sujet de réponse pour un prochain billet. Si vous souhaitez trouver des recommandations de lectures portant sur des livres d'arts martiaux en général, de self-defense, d'entrainement, ou de développement personnel,voyez mon autre blog! :-)

vendredi 1 mars 2013

Les coups de pieds dans les KATA de KARATE

Question d'un élève : J'ai l'impression qu'il y a vraiment pas des masses de coups de pieds dans les KATAS de KARATE. Je sais pas si c'est propre à l'école ou à son "héritage" et ses origines, ou si c'est une caractéristique générale, et je me demandais pourquoi...
Bonne question et comme souvent réponses multiples et pas forcément fermée... Déjà l'observation est partiellement juste. Les KATA sont pour la plupart d'origine OKINAWAIENNE et il est vrai que les KATA OKINAWAIEN ne comportent que peu de coups de pieds. Seuls quelques MAE GERI et YOKO GERI (pas le chassé latéral du SHOTOKAN mais plus le MAE GERI donné sur le coté du WADO RYU) apparaissent deci-delà.

1 - Les KATA de Chine.

Ils nous faut revenir en arrière pour comprendre les choses. Les KATA qui n'on pas été créé à OKINAWA ou au JAPON viennent pour la plupart des TAOLU chinois de KUNG FU... Dans ces derniers, il y a des coups de pieds, et parfois très aérien. Ils se retrouvent d'ailleurs dans des KATA très ancien et dont la forme n'a que peu été altérée à OKINAWA... C'est le cas par exemple de KUNI YOSHI NO KUSHANKU, une forme très ancienne de KUSHANKU où l'on retrouve même des coups de pieds sautés...
=> Pour en savoir plus : le livre de R.Habersetzer sur les formes anciennes "KOSHIKI NO KATA, ces trésors oubliés".

2 - Les KATA à OKINAWA.

Par contre, dès que les castes nobles de l'île d'OKINAWA (la lignée d'URASOE) ont eu des échanges avec la Chine... souvent par l'intermédiaire du commerce maritime, les coups de pieds ont commencé à disparaitre... Les raisons sont supposées et aujourd'hui difficilement vérifiables car la plupart des documents ont été détruits pendant la seconde guerre mondiale (les DOJO historiques étaient transformées en camp d'entrainement pour les jeunes appelés Okinawaiens...) Mais on sait qu'en Chine, les coups de pieds étaient plutôt faits pour qu'un fantassin puisse lutter contre la cavalerie. (Bonne détente!!). On ne sait pas si les coups de pieds n'étaient déjà plus utilisés sur les bateaux où si c'est les habitants d'OKINAWA qui dans un pays plus petit et dépourvu de chevaux ont supprimé ces techniques devenues inutiles... mais les Okinawaiens d'un physique trapu devait le plus souvent se battre contre des mercenaires entrainés et bardés de ferrailles ce qui nécessitait d'avoir des coups portés à pleine puissance et avec un équilibre parfait, d'ou des positions basses , peu de coups de pieds, et des appuis extrêmement rares sur une jambe...)
=> Pour en savoir plus : Sur la filiation des styles, et la transmission du KARATÉ : "L'histoire du KARATE DO" de K.TOKITSU

3 - Les KATA japonais.

Par la suite, le KARATE a débarqué au Japon par l'intermédiaire de FUNAKOSHI, OTSUKA, YAMAGUCHI, etc... Les KATA sont d'abord restés proches des formes Okinawaiennes, puis la révolution MEIJI, l'ouverture sur l'occident à l'après-guerre, la conversion des BUJUTSU (arts guerriers de survie) en BUGEI (disciplines techniques martiales) puis en BUDO (voie martiale) et enfin en SHIN BUDO (sport de combat) a stylisé progressivement les choses et a intégré les éléments dus à l'avènement de la compétition... Les coups de pieds ont étés re-créés, ré-intégrés... Dans les KATA du SHOTOKAN ont pourra trouver des USHIRO GERI, des SOKUTO GERI en lieu et place de YOKO GERI ou de simple pivot....
=> Pour en savoir plus : On peut comparer les différentes formes d'un KATA dans le livre de R.Habersezter "WADO / GOJU / SHITO KATA"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire