Pourquoi ce blog?

Ce blog n'engage que son auteur. Pour le moment les commentaires y sont libres et tout à fait acceptés. Merci d'y préserver les bonnes mœurs et la politesse. Les billets ne contiennent que des productions personnelles de l'auteur. Si certaines questions vous taraudent, n’hésitez pas à m'écrire, je pourrais faire de votre question, un sujet de réponse pour un prochain billet. Si vous souhaitez trouver des recommandations de lectures portant sur des livres d'arts martiaux en général, de self-defense, d'entrainement, ou de développement personnel,voyez mon autre blog! :-)

jeudi 2 janvier 2020

RETEX : Une salle de sport à la maison ?

Salle de sport à la maison complétée (ou presque... On a jamais vraiment fini :-))
Tout cela à la maison, à l'abri de la pluie, du soleil, du froid et du chaud, à 20s de n'importe quel point de l'appartement,... Disponible 24h/24h (et je peux vous affirmer que je m'en suis réellement servi au moins une fois sur chacun des 24 créneaux de l'horloge) pour faire de la musculation, du cardio, des étirements, des auto-massages, de l'équilibre, de la rééducation, du renforcement, de l'explosivité, du YOGA, de la méditation... Bon si il s'agissait juste de vous donner envie, je ne me fendrais pas d'un article...L'idée c'est plutôt d'amener une réflexion sur : 
  • Long terme plutôt que court terme...
  • Construction plutôt que consommation...
  • Minimalisme plutôt qu'exhaustivité...


Tout n’apparait pas sur la photo mais peut-importe

1 - Les débuts

  • Je crois que le premier truc que j'ai eu, c'est la paire de petits haltères à disque... une promo Décathlon, sauf qu'avec ce truc, on peut faire plein d'exercices! En fait, tous les exercices de bases de musculation... Le gros avantage quand on a que cela, c'est que :
    1. On a le temps de bien comprendre et bien maîtriser pleins d’exercices, parce qu'avec seulement 2 haltères les séances ne sont pas toujours fun' Alors, on cherche des nouveaux exercices et on les décortique et on augmente son potentiel et ses connaissances. 
    2. On n'a pas beaucoup de poids au début et du coup, on limite forcément les risques de blessures, un truc assez utile quand on débute (Ne jamais commencez avec des charges lourdes et l'idée de "soulever le plus possible"...)
  • Petit à petit, j'ai acheté des trucs progressivement à chaque fois que j'avais une occasion comme le rouleau de massage, ou la canne ou plateforme de proprioception : beaucoup de ventes privées à surveiller régulièrement, beaucoup aussi de promotions à l'occasion (attention cependant à ne pas acheter des trucs inutiles) et pas mal de cadeaux offerts par des proches.. Au début, c'est souvent une blessure ou un besoin de travailler quelques choses de spécifiques qui me permettaient de cibler les achats. Quelques disques supplémentaires par ci, une corde à sauter par là. A chaque fois, l'intégration d'un nouvel élément dure plusieurs mois, un objet supplémentaire permet de varier, combiner, et approfondir encore les connaissances... et de se donner petit à petit une batterie d’entraînements variés... 
    • Des thématiques, des manières de s’entraîner... 
    • Des cycles de travail pendant 3 ou 4 semaines, puis on passe à autres choses... 
    • Parfois haltères parfois cardio seulement, parfois YOGA, parfois musculation aux poids, aux élastiques... souvent pas plus d'une ou 2 séances type dans la semaines répétées 2 ou 3 fois chacune... et puis au bout de 2 mois, on passe à autres choses ! 
    • Ceci permet progressivement d'acquérir des couleurs de séances différents et à mesure que les type de séances s'étoffent, le nombre de séances par semaine grandit... Bah oui, se faire 6 fois de suite une séance de YOGA c'est chiant, se faire 6 fois de suite une séance de musculation, c'est dur à tenir et pas forcément l'idéal pour progresser... mais faire 1 musculation, puis 1 cardio le lendemain et le surlendemain une séance de YOGA, puis on recommence, et le 7ème jour, une séance libre au feeling, c'est un bon ryhtme...
    • Evidemment tout cela se fait PROGRESSIVEMENT. Intégration simple et unitaire. La richesse de vient pas de la complexité, mais de la variété d'arrangements simples. 

2 - Le "coin sport" 

Tous ces petits objets & appareils se rangent bien, mais ils ne constituent pas une salle de sport, en fait, ils sont rangés et n'existent pas dans l'appart' en tant que tel...On les sort et on les range à chaque fois...  Sauf qu'à force, c'est un peu contraignant et puis à un moment, il est normal qu'une activité qu'on pratique tous les jours ou presque existent "physiquement", et "visuellement"...
  • Et puis les contraintes s'ajoutent : de plus en plus de choses à faire, de moins en moins de temps. Les logistiques complexes entre le boulot, les cours, les enfants... Vient aussi le besoin spécifique de travailler du cardio autrement qu'avec de la corde à sauter... Le meilleur outil est un ergomètre (un rameur à tirage central)... Alors direction la salle de sport ? 
  • Le problème de la salle de sport, c'est qu'il faut y aller (+10min), donc s'habiller (+10min), faire son rameur (45min), se changer et prendre sa douche (+10min) et revenir (+10min), Soit +40min de petits malus logistiques...Disons que la salle n'est pas trop loin et que vous êtes Robocop, sans état d’âme et sans jamais la petite envie de faire durer la douche un peu plus après 45 min... on va dire que vous descendez à 5 min pour chaque petit "malus" logistique, on est quand même à 65 min MINI et plus vraisemblablement 90 min pour 45 min de rameur... Bof bof... En terme d'efficacité. 
  • Et puis le prix d'un abonnement à la salle de sport? (A l'époque beaucoup moins de salle Lowcost) - Le risque de ne pas avoir la machine souhaitée disponible...Bref encore pleins de contraintes... L'obligation de s'y rendre à certaines heures... Ce qui exclue encore des possibilités... 

L’ancêtre de la salle de sport, le "coin sport", un rameur, un peut de matériel et l'obligation de faire du Tetris avec la table basse pour la faire disparaître avant chaque séance...
Alors vient l'idée d'acheter le rameur, certes, on perd un peu de place... Environ 1.4m², mais on gagne du temps, beaucoup de temps... On fait des choix aussi. Moins de place pour recevoir. certains on des tableaux, des meubles, du bazar... Nous on a un rameur (et vu mon gabarit, pas trop de la camelote, mais ça prend de la place!!!) alors, on optimise et on range, on emboîte et on ne laisse jamais rien traîner, jamais ! Sinon le rameur devient un débarras et n'est plus utilisable immédiatement. Mais il est là : Pas besoin de s'habiller, pas besoin de se déplacer... le temps logistique est réduit à 3 min... On double l'efficacité. Je peux en faire à 5h33 (3 min après m'être mis debout), je peux en faire à 23h30 quand je rentre de l'entrainement du Mercredi et que je n'ai pratiquement pas bouger), il est disponible tout le temps, pas besoin de partenaire. Finalement, on consacre un peu de son espace à vivre au sport, c'est l'embryon d'une salle de sport. Le sport existait dans la journée, il existe maintenant dans l'appartement. Ceci matérialise une construction globale, une organisation du temps et le coin sport du salon n'en est que la matérialisation concrète ! 

Bon c'est pas encore le grand luxe, le matériel n'est pas rangé partout au même endroit, il y en a un peu partout en fonction de ce qui est utilisé "sur le moment", tous les 2 mois, il faut ranger du matois dans le couloir ou dans la chambre voire dans la cave et mettre le strict nécessaire sur le coin sport.

3 - La salle de sport

Le déménagement, çà a été l'occasion de transformer vraiment l'essai : d'abord mettre des tapis pour le confort d'abord, pour protéger le sol aussi. Ajoutez un écran dédié parce que s’entraîner solo face au mur, c'est souvent un peu chiant... Et l'ajout d'un banc de musculation, c'est le luxe total (petit cadeau sympathique alors on ne dit pas non :-)), il a fallu 15 ans pour progressivement avoir à la fois le matériel mais surtout la discipline et l'organisation qui vont avec. Avoir une salle de sport comme cela chez soi et s'en servir une fois par semaine n'a aucun intérêt... C'est comme d’avoir des livres sur une étagère et ne jamais les avoir lu... Et au final...
  • Le budget : Si j’additionne tout le matos acheté en 15 ans de vie parisienne, je n'ai plus tous les prix exacts en tête alors j'arrondi au supérieur pour ne pas fausser le truc...
    • Cardio : Le rameur (1200€, 600€x2 car je l'ai changé une fois)
    • Musculation : banc de musculation (250€), poids + barres (100€), élastiques, poignées, core-bare (150€), kettlebells (50€), 
    • Matos santé : swissball (15€), barres d'automassage (40€), rouleau (50€), balles d'automassages (10€)
    • Aménagement : tapis de sol (40€), écran connecté + box + support mural (300€)
    • Divers : gants, cordes à sauter, plateforme de proprioception (50€)
TOTAL : 2250€ soit 150€/an sauf que le coût va encore s'amortir et même les salles Lowcost de chez Lowcost coûtent 15€ par mois, donc plus chers et ne sont pas disponibles H24 7/7 à 30s de chez vous. 
  • L'espace : Coté place, la salle de sport prend aujourd'hui 6.5m² sur les 107m² que compte l'appartement c'est à dire 6% de l'espace à vivre. C'est un peu moins que le couchage 7.4m² mais c'est tout aussi important pour la santé, l'équilibre, le bien-être. Elle est utilisable par Delphine aussi. 

Pour conlcure? 

Niveau rentabilité, c'est top, mais il faut quand même prendre en compte, 
  • Le temps important à consacrer à se former, s'autoformer, comprendre, apprendre... 
  • Quand on se déplace où qu'on déménage, on doit se déplacer avec où vendre... C'est moins agile qu'un abonnement à une salle. 
  • La salle n'a pas toujours été comme cela sur 15 ans, se rappeler qu'au début c'est 2 haltères...
Encore une fois, c'est la différence entre 
  • Construire, investir (long terme) 
  • Louer, consommer (court terme)
Car finalement, avec ce que j'ai pris comme temps, je peux construire une salle de sport avec n'importe quoi et n'importe où (Urban training ou mieux à la Rocky 4 dans une grange avec meules de foin et pneus de tracteur...), j'ai acquis pleins de compétences et de connaissances utiles. 

Je peux du coup me faire des séances sur mesure en fonction de mon humeur, plus cardio, plus étirements, moins de dorsaux, plus de triceps, etc... J'ajoute aussi le temps économisé que l'on peut gagner quand on peut faire sa rééducation chez soi au lieu d'aller voir 20 fois le kiné en cas de blessures ou de douleurs... 

Entre les 2, il y a tout un tas d'intermédiaire : 
  • On peut louer le matériel mais l'amener chez soi
  • On peut louer le matériel et la salle (et se débrouiller sur place tout seul)
  • On peut louer le matériel, la salle et les compétences (un instructeur)
Construire une salle de sport chez soi tout équipé, c'est le meilleur moyen de ne pas s'en servir... il faut maturer le truc, le digérer... Après, c'est sur que c’est un investissement top et maintenant au bout de 15 ans, je vais pouvoir savourer (et je le fais déjà), tous les matins, la salle est dispo quand tout le monde dort, je peux mettre de la musique, balancer une série TV ou laisser les photos de mes fils défilés... je peux me taper 45 min de YOGA sur un tapis sympa, m'envoyer un heure de rameur devant un épisode de Daredevil ou me fusiller en 20 min avec un bon vieux "Simple & Sinister", je peux me faire une séance à l'ancienne, à la barre... Et çà va continuer, parce que maintenant tout est dispo... 

Bref, juste un petit retour d’expérience à méditer !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire